COMMUNICATION

PUBLIC 

 

  •  Auprès des enfants 

 

Nous avons conscience depuis le début de ces découvertes de l'enjeu fondamental qui consiste à rendre aux enfants la singularité de leur origine.  Nous voulons en faire notre priorité.

 

Tous ces enfants portent notre futur, un futur qui sera marqué par tout ce qu’ils auront assimilé, de leur singularité d’origine révélée. Nous devons leur permettre de s’approprier ces données qui nous viennent de la Nuit des Temps, mais aussi la compréhension de l’écriture primordiale qui les supporte. Le contact auprès de leurs enseignants est très encourageant car il est de la nécessité de ces transmetteurs de se connecter à ce que nous considérons être une révolution anthropologique et scientifique. Déjà, des réflexions sur les réseaux universitaires de pédagogie existants sont en cours. Le réseau international "La Main à la Pâte" pourrait se charger de coordonner la diffusion dans les structures scolaires du monde entier de ce savoir nouveau adapté à l’esprit et à la maturité des enfants selon leur âge. Il pourrait nous offrir une guidance précieuse. Mais il est nécessaire de tenir compte des particularités nationales. Comme par exemple l’importance des médias télévisés à visée pédagogique, en Corée en particulier (Cf onglet : Développement, paragraphe F).

 

 

  •  Auprès des adultes

 

Une étude effectuée gracieusement, en 2013/2014 par la société Patrick Mathieu Recherche et Conseil au sein de la population de Montignac/Lascaux en Dordogne, a démontré un intérêt important chez les enfants et adolescents à propos des questions qui touchent à la découverte de l’écriture primordiale, une résistance et un rejet pour la nouveauté et les savoirs en rupture dans les populations adultes actives et un retour à un vif intérêt pour cette découverte dans les populations adultes seniors, davantage sensibles aux questions qui touchent au sacré.

Il s’agit d’une étude locale. Il faut comprendre la sociologie des populations adultes dans les différentes régions du monde, et nous souhaitons coopérer avec des experts de cette science pour définir le format des actions qui nous connecteront efficacement au public adulte.

 

 

MOYENS

 

  • Forums, réseaux sociaux

 

Des forums internes à l’Institut Skyrô et à ses réseaux pourraient être spécialisés sur des thématiques qui émanent de notre sujet d’étude. Il tiendrait compte des différentes catégories d’âge de notre public mais ils pourraient être aussi des forums externes animés par des réseaux scolaires dans toutes les langues du monde. Notre découverte s’est avérée intéresser de nombreux artistes et créateurs, et nous pouvons envisager raisonnablement que des formes de communication nouvelles, inhérentes à la nature même des découvertes dont il est question, pourraient surgir et vectoriser les échanges des contenus de communication. Il nous faudra accepter et travailler avec ce que nos actions vont engendrer comme réactions créatives.

 

  • Plateformes médias

 

Nous pensons que l’installation sur de hauts niveaux d’échanges médias inter-nations va produire des effets de masse en termes de circulation d’informations. Le risque de contenir des distorsions de sens et des faussetés de compréhension ou d’interprétation se présentera vraisemblablement. Ces phénomènes sont inévitables. Nous pouvons cependant les traiter par une information la plus complète possible, précise, rigoureuse, dans le cadre d’une politique transparente, voulue par notre future fondation.

 

  •  Productions cinématographiques

 

Nous souhaitons utiliser ce media tant à visée documentaire que dans le cadre de véritables productions cinématographiques conduites par des cinéastes de grand talent sensibilisés à notre cause. Nous comptons établir de futurs partenariats et développer la recherche tant esthétique que poétique, mais également à visée scientifique, afin de définir les conditions qui permettront la perception par un public diversifié des contenus iconiques cachés. Nous pensons que cette découverte va contribuer à un essor technologique conséquent, facteur de croissance, d’évolution, de création de nouveaux métiers et d’un nouveau type de structure, plus exactement d’une nouvelle génération de centre de culture scientifique et de distraction dans un maillage international à l’instar des centres Disneyland présents sur toute la planète.

 

  • Littérature de vulgarisation

 

C’est un des points les plus délicats que la mise en œuvre de toute action de vulgarisation. Cela correspond à notre mission essentielle. Il nous faut atteindre le grand public avant tout, en trouvant les moyens de rendre notre sujet complexe accessible et la découverte compréhensible. 

 

  • Littérature scientifique

 

Elle comporte déjà ou à venir des publications internationales, des ouvrages de fonds, des livres spécialisés, dans toutes les thématiques évoquées ci-dessus, et nous en devinons déjà le potentiel de foisonnement. Les connexions interdisciplinaires paraissent infinies car l’établissement de chacune en nourrit déjà d’autres. Comme dans toutes les productions, mais en particulier dans celles qui se veulent scientifiques, un haut niveau d’éthique pour la justesse des propos et le risque d’interprétation hasardeuse ou tendancieuse doit être établi. Nous souhaitons travailler en concertation avec le Comité National Consultatif d’éthique français pour avis sur le fond et la forme des modalités choisies pour traiter les différents aspects de cette découverte.

 

  • Littérature jeunesse

 

Nos contacts auprès de spécialistes en littérature jeunesse ont déclenché des sollicitations et ouvert des partenariats pour constituer dans ce champ-là la diffusion de nos travaux. Ce vecteur nous semble extrêmement prometteur. De plus, il pourrait soutenir le support livre papier dont les qualités d’éveil sensoriel sont particulièrement adaptées à la nature de l’écriture primordiale